Strappado : l’exception italienne

Si le kinbaku trouve sa source au Japon, le strappado provient d’une torture dont la source se trouve en Italie, cette forme de torture était déjà pratiquée à Florence a ensuite été largement utilisée par l’inquisition.

Aujourd’hui, ce motif de shibari qui consiste à immobiliser les bras à l’arrière permet de réaliser des positions plus ou moins confortables très propices aux jeux de domination sexuelles.

Ce motif est l’un de ceux qui nous abordons en cours.